Publié par : Florie Doublet | novembre 18, 2010

Temps de loisirs des enfants, trop ou pas assez ?

Les loisirs extra-scolaires des enfants leur permettent de se défouler après une journée de classe. Le rythme scolaire étant intensif, ces temps libres sont une opportunité pour les bambins de décompresser, et de découvrir d’autres activités que celles proposées par l’école. Mais attention, ce temps de loisirs ne doit pas empiéter sur l’équilibre de l’enfant.

Quand un enfant rentre de l’école, que fait-il du temps qu’il lui ai accordé avant l’heure du coucher ? Il est certain qu’il ne se précipite pas sur ses devoirs. Par contre, il y a fort à parier qu’il préfère « être avec les copains. Regarder la télé, jouer à des jeux vidéo », lit-on liberation.fr. Pour se défouler après l’effort intellectuel fourni durant la journée de classe, un enfant peut aussi se rendre à son entrainement de foot, de basket, ou encore son cours de danse, de musique… Selon lacroix.fr, ces activités extra-scolaires explosent : «  Censées favoriser l’épanouissement de l’enfant ou combler les lacunes du système éducatif, les activités «périscolaires» […] occupent dans la vie des enfants et de leurs parents une place de plus en plus importante. Nicher ces activités dans un emploi du temps souvent très chargé relève du casse-tête. »

Mais tout le monde n’a pas la chance d’hésiter entre le mercredi et le samedi pour la leçon de piano. Le même site d’information traite dans un autre article du clivage :  « entre les enfants suroccupés et ceux qui n’ont accès à aucun loisir ». Car selon agoravox.fr, les activités ludiques des jeunes sont un droit permettant de « développer une complémentarité éducative entre les trois temps que sont la famille, l’école et le temps libre. »

Des loisirs en trop ?

Mais parfois, ces temps de loisirs, loin de favoriser l’épanouissement du jeune, l’épuise.  «Les enfants doivent se reposer durant leurs heures libres. » informe Ghizlane Benjelloun, pédopsychiatre. Quant à Anne Popet, conseillère pédagogique, elle répond à des questions d’internautes sur elle.fr et explique que: « selon son âge, son tempérament, un enfant a besoin d’avoir du temps libre, un temps pour rien, un temps pour rêver, un temps qui n’est pas associé à une performance attendue. » En fait, la frontière est mince, chez les plus jeunes, entre le temps libre et le temps contraint.

Le temps libre des enfants, un enjeu éducatif ?

Certaines activités extra-scolaires s’apparentent même à un calvaire si elles n’ont pas été choisi par l’enfant, mais les parents. Il ne faut surtout rien lui imposer, mais le conseiller, comme l’explique le site lalettredesparents.fr : « Vous pouvez le guider en lui proposant différentes activités en fonction de ses goûts, de ses capacités, de son âge… Évitez par contre de lui imposer le piano, le judo… parce que vous en rêviez au même âge. Proposez-lui mais n’insistez pas : à chacun ses rêves ! » Des conseils de ce types, les parents internautes en raffolent. Les plateformes de communications sur ce sujet, type forum, pullulent sur le net, souvent animés par des mamans en quête de réponses éducatives. Le temps libre des plus jeunes suscite donc de l’intérêt, tant par les parents que par les sociologue, psychologues…et journalistes. Il soulève en effet de nombreuses interrogations et apparait être un véritable thème de débats et de préoccupations.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :