Publié par : cleliagauthier | janvier 24, 2011

Les congés sans soldes : une contrainte

Les congés sans soldes deviennent de plus en plus des moments de temps libre contraint. L’entreprise oblige son personnel à poser des congés. Ce phénomène s’explique par la crise économique.

Le congé sans soldes n’est pas réglementé par le code du travail. Le salarié peut demander ce congé pour divers motifs, il est libre de l’utiliser à des fins personnels (voyages, s’occuper de ses enfants,…) ou professionnels (créer une entreprise, exercer une autre activité,…). Quelque soit le type d’occupation pendant ce congé sans soldes, cela reste un choix total par l’employé. D’autant plus, qu’il fait un trait sur son salaire pendant toute la durée de l’arrêt. L’employeur, lui, n’a pas l’obligation de lui accorder.

Aujourd’hui, les congés sans soldes sont des stratégies de gestion des ressources humaines dans un contexte économique fragilisé. De nombreuses entreprises ont résolu de lutter contre les baisses de budgets en imposant ce type de congés. Ce n’est plus un choix de la part de l’employé.

En Irlande, l’objectif est d’économiser 1,3 milliards d’euros, les syndicats ont proposé de rendre obligatoire la prise de congés sans soldes chez les fonctionnaires. Autre pays à faire appel à ce procédé, la Roumanie. Elle doit en effet, juguler ses dépenses publiques si elle veut bénéficier d’une aide financière par le FMI.

Les compagnies aériennes Easyjet et Ryanair, proposent à leurs salariés les congés sans soldes. Cette mesure s’inscrit dans le cadre d’un programme visant à économiser 125 millions de livres dans le courant de 2011.

Recourir à ces congés pour lutter contre la crise économique n’est pas un phénomène nouveau. Dominique Redor, auteur et professeur en sciences économiques à l’Université Paris-Est Marne-La-Vallée, s’aperçoit qu’en Europe de l’Est à la fin des années 80, beaucoup de travailleurs sont en situation intermédiaire entre l’emploi et le chômage. En effet, ils sont mis en congés sans soldes ou sont partiellement employés. C’est une manière pour ces pays de s’adapter au nouveau contexte économique, qui arrive suite à la fin du bloc soviétique. (p.7-8 pdf)

Finalement, ces congés ne sont pas tant du temps libre.  Pris dans une logique de baisse des coûts, le salarié n’a aucune liberté.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :