Publié par : cleliagauthier | février 28, 2011

Démocratiser l’entreprise

De nombreux dirigeants se rendent compte que les évolutions de nos sociétés poussent à réinventer un nouveau cadre entre employeurs et travailleurs. La démocratie en entreprise est une alternative aux modèles de management habituels.

Concilier la vie professionnelle de la vie personnelle est une vraie problématique. L’expansion de nouvelles formes de travail (télétravail, travailler pour un tiers employeur, superposant un employeur de droit, avec lequel on a signé un contrat de travail, et un employeur de fait, chez lequel on effectue des missions ou encore l’essor des technologies de communication) renforce le mélange de la vie personnelle et la vie professionnelle. Ce mélange peut nuire le quotidien du salarié. Tant pour sa santé physique, mentale et psychologique. Mieux concilier sa vie privée d’avec son travail est une question qui se répand même dans le milieu de la médecine du travail. Car, elle considère que les limites floues entre les deux sphères peuvent être à l’origine du mal-être et du stress grandissant au travail. Une problématique que certains employeurs s’emparent aussi. L’objectif est de dégager des solutions à un meilleur équilibre entre la sphère personnelle et professionnelle. Se répand alors l’idée du modèle de la démocratie en entreprise.(pdf) Il pourrait permettre la réconciliation entre le temps personnel et le temps de travail.

Concrètement, l’idée est de laisser le salarié libre de ses choix. Choix de l’aménagement de son temps de travail, choix dans l’organisation de son activité, choix dans la désignation de ses représentants, choix dans son parcours professionnel mais également liberté de choix dans sa participation aux projets proposés par l’entreprise, depuis l’élaboration de la stratégie jusqu’à l’évolution du fonctionnement interne au quotidien.

Le but est de rendre le travailleur motivé et créatif dans ses tâches. De là naitra une performance nécessaire pour le développement et la survie économique de l’entreprise. (pdf p.4)

Une utopie ?Peut-être, mais plusieurs exemples montrent la réussite de ce modèle. L’entreprise familiale, Semco, de Sao Paulo travaillant dans le secteur de l’équipementerie est reconnue par son management démocratique. L’ambition affichée du fils Semler est de réconcilier la vie de travail et la vie hors travail de ses salariés. C’est pourquoi, l’entrepreneur, Semler, a développé une démocratie participative interne poussée. Il a éliminé toute forme de bureaucratie, ce par une décentralisation maximale, par la suppression de procédures inutiles et par la réduction à l’extrême de la stratification sociale entre catégories de salariés.

Même si cette réussite inouïe peut être un échec total dans un autre contexte sociologique, reste que la chercheuse, Isabelle Ferreras, qualifiée du FNRS à l’UCL et senior research associate à Harvard, spécialisée en organisation du travail, considère cette démocratie en entreprise souhaitable. L’employeur s’assure de la motivation de son employé et donc un bon essor de l’entreprise.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :