Publié par : Olivier Caryec | mars 10, 2011

(Re)Définir l’agriculture d’hier et d’aujourd’hui

Dans le cadre du projet d’édition d’un magazine consacré au thème « Temps libre, temps libéré », nous consacrerons un sujet à l’agriculture et l’utilisation des temps. Une veille informationnelle sur ce sujet nous parait donc nécessaire pour ne pas se limiter aux clichés de l’agriculture. Dans un premier temps, nous nous limiterons à donner une définition de ce qu’est l’agriculture.

Traire, semer, moissonner, glaner, récolter, soigner, vêler, plumer, chasser… Le champs lexical des verbes dans l’agriculture est vaste. Le rendre exhaustif est prétentieux. Alors, si l’on s’en tient à la définition du petit Larousse, voici ce qu’est l’agriculture:  » (du latin agricultura) Ensemble des travaux dont le sol fait l’objet en vue d’une production végétale« . A première vue l’agriculture est donc le fruit donné par la terre et uniquement de la terre. Cela se comprend si l’on attache un peu plus de temps à l’étymologie. Agricultura est composé de Ager, qui signifie les champs, les fonds de terre et de Cultura, le verbe cultiver. Adieu, culture hors-sol, élevage, pêche et autres métier du secteur primaire, puisque le sens premier rend compte de ce qu’est vraiment l’agriculture.

Mais ne nous arrêtons pas là et voyons plus loin ce que donne la seconde entrée de la définition: « Plus généralement, ensemble des activités développées par l’homme, dans un milieu biologique et socio-économique donné, pour obtenir les produits végétaux et animaux qui lui sont utiles, en particulier ceux destinés à son alimentation« . Tout d’un coup, lorsque l’expression « socio-économique » surgit, c’est une référence à la définition économique du secteur primaire, donné par la comptabilité nationale, qui se dessine. Une définition qui s’inscrit directement dans une vision keynesienne de l’économie.

Ainsi apparaît donc la filière de l’élevage dans la définition de l’agriculture. Selon une étude de l’INSEE, Institut national de l’étude statistique et des études économiques, la France comptait en 2007, 1,02 millions de travailleurs agricoles. Un chiffre en régression constante qui laisse songeur quand le premier Président de la Ve République Française déclarait qu' »Un grand pays qui ne peut se nourrir lui-même n’est pas un grand pays » (Mémoire d’espoir, 1970).

En Bretagne, l’agriculture s’est largement développée. De la monoculture du XIXe à la polyculture des XX et XXIe siècle, le profil de la terre Bretonne a largement évoluée. Aujourd’hui, les agriculteurs bretons sont souvent la cible des écologistes qui pointent du doigt une agriculture intensive. Or, cela s’explique directement par la mission du Général de Gaulle après la Seconde Guerre Mondiale. Il fallait reconstruire le pays et donné aux agriculteurs les moyens de nourrir une population atteinte par le baby boom. Par la suite les accords européens ont toujours donné la part belle aux aides financières (dans le cadre d’une politique agricole commune), jusqu’à ce que cette grande Europe réunisse 27 états et divise ses aides à tous les agriculteurs de l’Union. Lors de la dernière édition du Salon de l’agriculture de la porte de Versailles à Paris, des associations écologistes (France Nature Environnement) ont souhaités placardes des affiches dénonçant les méfaits de l’agriculture intensive. Celle-ci a par la suite était censurée par la régie publicitaire de la RATP.

Au final en un siècle l’agriculture a changé, a de nombreux défaut que le milieu tente de modifier. Mais les techniques agricoles parfois implantées dans les mentalités deviennent compliquées à mettre à mal.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :