Publié par : unbeaufabangui | mars 11, 2011

Le temps est-il réel ?

Le temps est une évidence. Il est ancré dans la vie quotidienne sans qu’une seconde la question ne soit posée : cela arrive . Il y a le temps qui passe , le temps qui vient , le temps qu’on a, le temps qu’il reste. La vie semble rythmée par cette évidence chronologique. Par ailleurs , qu’il soit subi sur une période spatialisée ou exploitée au maximum , le temps est une donnée essentielle qui semble nous faire aller vers l’avant , du moment passé , au présent , au futur. Il suffit de commencer à le compter pour qu’il passe. C’est un vaste mouvement universel , auquel le monde ne peut échapper.

Cependant , à y regarder de plus près , il est notable que le temps subit une distorsion. Certains instants passent à une vitesse terrible , d’autres semblent installés dans une temporalité bloquée. Une insomnie semble éternelle tandis qu’un moment de bonheur paraît fugace. De Bachelard à Bergson, d’Einstein à Linn F. Cooper et Milton H. Erickson, des débats de hautes volées et des expériences multiples ont été réalisés depuis le début de XXème siècle. Ceux-ci avec une conclusion semblable , l’inconscient joue sur la perception du temps , l’homme possédant en lui la capacité de l’accélérer ou de le ralentir à l’aide de mécanismes non rationnels.

Lors de son irruption le volcan islandais Eyjafjallajokull a paralysé des millions de voyageurs. Cet arrêt de la circulation aérienne mondiale n’était que géographique , pourtant il semble qu’il est également arrêté le temps. Les chaines d’informations ont passé et repassé en boucle les images de clients catastrophés et d’autres philosophes. Le traitement du temps voyait là une illustration parfaite de sa métamorphose par l’inconscient. Plus récemment , la ligne coupée de la SNCF prés d’Albertville a immobilisé plus de 30 000 voyageurs. Bloquée prés de 5 heures , une cliente, en route vers ses vacances aux sports d’hiver avouait à tel correspondant de telle chaîne d’info en continue «avoir trouvé le temps long, à la fin ». Cette expression consacrée avoue elle même son paradoxe. Le temps , aurait une fin, qui s’étalerait de manière plus ou moins pesante. Ainsi , dans quelles perspectives lire les témoignages des mécontents face aux retards de trains , d’avions ? Car il semble que plus que l’attente ou l’obligation de ce qui suit le moment présent , immédiat , il y est une attente psychologique face au déroulement du temps. Une grève SNCF va stopper géographiquement ses clients. Mais elle va également arrêter la temporalité dans une perspective d’attente. Ce qui devait arriver n’arrive pas. Le temps de l’attente devient alors une éternité. Ainsi être bloqué dans un espace ne reviendrait il pas à être stoppé dans le temps? De là à voir une correspondance entre la SNCF et la théorie des cordes , il n’ y a qu’un pas.

La science fiction imagine bien le jour où l’homme pourra se jouer des valeurs temporelles. Les réduisant et les exploitant à son service. De même , la notion de direct en journalisme permet d’abolir la question de l’espace temps. Internet , la mondialisation , tout aujourd’hui permet à l’homme de rapprocher les présents. Ainsi le présent des révolutions au Maghreb et au Machrek ou du séisme au Japon est ancré dans notre propre espace temps grâce aux nouvelles technologies de l’information et la communication. Mais est il vraiment notre présent puisque nous ne le vivons pas ? Le journalisme vit aujourd’hui de rapidité. L’information va de plus en plus vite : elle devient simultanée. Est-ce un temps réel pour autant ?

Il ne nous est donné que peu de réponses sur la question de l’évolution du traitement du temps par l’homme. Un élément de réponse est toutefois donné par la sociologue et philosophe autrichienne Helga Nowotny. Dans son essai intitulé Le temps à soi, genèse et structuration d’un sentiment du temps, la chercheuse  entame un diagnostique sociologique d’un sentiment du temps et incite les sciences sociales à s’approprier cet objet d’étude.


Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :