Publié par : DaisyLeCorre | mars 12, 2011

Vers un allongement du congé paternité ?

Rendre le congé paternité obligatoire, c’est l’idée lancée par Laurence Parisot, présidente du MEDEF, à l’occasion de la journée de la femme le 8 mars dernier. Tout un symbole. La CFDT n’a pas tardé à aborder la question de l’allongement du congé paternité, souhaitant qu’il passe de onze jours à deux mois.

Ce n’est que depuis le 1er janvier 2002 que les pères ont le droit de prendre des jours pour la naissance de leur enfant. Depuis maintenant neuf ans, certains papas profitent de leurs onze jours de congé paternité pour pouponner. « Certains », car le congé n’est pas obligatoire ! L’idée de rendre ce congé obligatoire « n’est pas très révolutionnaire. Cela n’est qu’un début, il faudra envisager qu’il soit plus long et mieux rémunéré », a déclaré Mme Milewski, membre du Conseil supérieur de l’égalité professionnelle. Le site de l’AFP rappelle qu’il est aussi question de s’attaquer au congé parental dans son ensemble (trois ans maximum), qui éloigne souvent durablement les femmes du marché du travail.

Même son de cloche pour Rachel Silvera, économiste et maître de conférence à Paris X. Pour elle, le plus urgent c’est avant tout de remettre à plat le congé parental « très mal rémunéré et trop long ». Pour cela, elle se dit favorable à un congé plus court, d’un an maximum, avec six mois pour la mère et six mois pour le père.

Selon Laurence Parisot, les congés maternité représentent environ 5 à 10% de temps d’absence au sein d’une entreprise. Raison de plus pour que des discriminations à l’embauche vis-à-vis des femmes soient parfois mises en place.

L’intérêt de cette augmentation de temps du congé paternité est donc intimement lié à la question de l’égalité entre hommes et femmes. Comme mentionné sur ce site, ce serait l’occasion que « les hommes, au même titre que les femmes, soient susceptibles de délaisser leur emploi après un accouchement. »

Invitée d’Europe 1, le 8 mars, Laurence Parisot a rappelé que « la misogynie est un racisme » avant de déclarer que rendre le congé paternité serait un moyen de faire avancer les choses et qu’à l’heure actuelle, le congé maternité constitue un frein à la progression de la carrière d’une femme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :