Publié par : valentineschira | mars 24, 2011

Éloge de la paresse

Hugo Chavez l’a affirmé le mardi 22 mars 2011, lors d’un discours sur la journée mondiale de l’eau : il y avait de la vie sur Mars, le capitalisme l’a détruit. Si l’hypothèse du président vénézuelien est des plus farfelues, l’idée que le productivisme nuit gravement à l’humain est assez ancrée dans de nombreuses idéologies.

Paul Lafargue a fait ce lien dès 1880. Dans son ouvrage « Le droit à la paresse« , le socialiste français (1848-1911) affirme que « le travail est la cause de toute dégénérescence intellectuelle, de toute déformation organique ».

Un monde sans travail?

Nous sommes à l’époque de la révolution industrielle et, pour Paul Lafargue, les machines peuvent théoriquement accomplir presque seules le travail, laissant les hommes libres de toute contrainte de production.

Pour cet auteur, le travail rend les hommes malheureux. Et les fautifs sont, selon le genre de Karl Marx, les capitalistes mais aussi les salariés. En effet, pour le militant du XIXème siècle, ceux ci devraient être punis s’ils acceptent de travailler. Il écrit : « un citoyen qui donne son travail pour de l’argent se dégrade au rang des esclaves, il connait un crime, il mérite des années de prison. »

S’opposant au Droit du travail de 1848, l’auteur base son pamphlet sur les écrits des philosophes grecs, notamment Platon et Aristote mais aussi, non sans humour, sur la religion : « Jéhovah, le dieu barbu et rébarbatif, donna à ses adorateurs le suprême exemple de la paresse idéale; après six jours de travail, il se reposa pour l’éternité ».

Paul Lafargue, à qui George Moustaki consacra une chanson en 1974, pose une condition simple au bonheur de l’humanité : pas plus de trois heures de travail par jour. Si sa vision peut bien sur paraitre idéaliste, elle nous interroge néanmoins sur la place que nous donnons au travail dans notre société, en terme de santé par exemple : le stress au travail est responsable d’un quart des arrêts maladie de plus de deux mois.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :