Publié par : Jad Chacra | mars 27, 2011

Le smartphone « libère » les cadres

Selon un sondage OpionWay pour les éditions Tissot « Nouvelles technologies au travail – aliénation ou libération » (janvier 2011), 72 % des cadres se sentent libérés par les nouveaux outils de travail à distance.

Travailler en dehors des heures de bureaux, pendant les vacances, en week-end ou dans les transports, tout cela est devenu possible avec l’apparition des technologies sans fil. L’utilisation des smartphone, ordinateurs portables ou tablettes s’est largement banalisée surtout dans le quotidien des cadres. Ainsi pour une grande majorité d’entre eux, et contrairement aux idées reçues, travailler hors cadre du temps professionnel ne serait pas mal vécu. Selon cette enquête sur la « nouvelle frontière entre la vie professionnelle et vie privée », 73% des cadres déclare travailler pendant leur temps libre. Parmi ces derniers, 50 % travaillent le week-end, 38 % durant leur RTT, 24 % pendant les trajets, et 26 % lorsqu’ils sont en arrêts maladie.

La frontière entre vie privée et professionnelle est donc mince. Un constat loin d’être rejeté par les travailleurs. Sur l’ensemble des salariés interrogés (salariés du privé et du public, cadres et non cadres), ils sont 76 % à dire qu’internet rend « plus responsable et épanoui(e) dans la gestion de la vie professionnelle et personnelle ». Chez les cadres, 26 % se sentent « aliénés » par le fait d’être continuellement connecté.

Interrogée dans un article du Point.fr, Mathilde Bourrier, directrice du département de sociologie à l’université de Genève explique ces chiffres par le fait que les cadres cherchent à « se protéger ». « Certains vont se sentir suivis, traqués. Notamment lorsque le BlackBerry ou l’ordinateur portable est à la charge de l’entreprise, cela crée une pression supplémentaire », souligne la sociologue. « Mais en réalité, les études sociologiques montrent que les cadres s’en fichent très souvent. Il ne faut pas oublier qu’il s’agit de la catégorie où le plus de personnes considèrent leur travail comme une composante du bonheur. Ils sont souvent assez épanouis. Donc ils apprennent à vivre avec ces outils, ils mettent en place des stratégies, ils sont astucieux… »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :