Publié par : cleliagauthier | octobre 25, 2010

Stop ! Tout va trop vite !

Travailler, aimer, consommer toujours plus vite… Plus vite, c’est le mot d’ordre de notre société. 

Peu d’entre nous échappe à ce marathon quotidien. De plus en plus projetés dans un monde où les notions de vitesse nous emportent. Avec l’accélération des transports, la consommation, la communication, la société n’a jamais été aussi pressé.

Les technologies n’y sont pas pour rien dans cette situation. Elles nous placent dans un univers de l’instantanéité où il y a toujours quelque chose de nouveau à gérer. Rafales d’e-mail, textos intempestifs, coups de fil incéssants … « Le progrès technique nous a joué un drôle de tour. Apparemment, il a tout fait pour nous libérer du temps et pourtant nous continuons à vivre à l’étroit », note le journaliste et essayiste Jean-Louis Schreiber.

C’est une réalité, on manque de temps pour hiérarchiser nos activités. On vit alors à 100 à l’heure en négligeant les effets sur le long terme. Cette pandémie du court termisme, touche non seulement nos vies mais aussi l’économie, la finance et la politique. (voir l’interview de Jean-Louis Schreiber sur France 24)

Cette course effrénée surmène mentalement les français. C’est en tout cas la conclusion d’une étude décryptée par le sociologue Jean-Claude Kaufmann, dans laquelle 68% des sondés déclarent souffrir d’une « surchage mentale ».

La difficulté de s’arrêter est une des raisons du rythme insoutenable de nos journées. Carl Honoré, journaliste canadien, s’est rendu compte que cette allure le menait vers la folie. Après avoir décidé de décélérer, il voit sa vie transformée en bien. Il est, désormais, l’apôtre de la lenteur, car, selon lui, la culture de la vitesse porte préjudice à notre santé, à notre alimentation, à nos relations sociales et à la qualité de notre travail. Il prône le mouvement slow. Ce mouvement ne nous pousse pas à devenir des fainéants mais à savoir équilibrer la rapidité et la lenteur afin d’être plus efficace sur le long terme. Pour lui, pour lever le pied, c’est très simple. Il suffit d’établir les bonnes priorités dans notre quotidien.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :